Vendredi 30 janvier 2015 Concert de Musiques Egyptiennes à la Cité de la Musique de Marseille - Iman Danse Orientale Marseille Aix Aubagne cours avec l'association les roses du djenaa

Danses Orientales, Musiques, Contes...Spectacles & Cours

Danses Orientales, Musiques, Contes...Spectacles & Cours

Vendredi 30 janvier 2015 Concert de Musiques Egyptiennes à la Cité de la Musique de Marseille

TarekAbdallah

en duo avec Adel Shams El-Din

 

« Wasla »

suites musicales égyptiennes

 

 arton143.jpg

www.tarekabdallah.com

www.facebook.com/tarekabdallah.officiel

 

La wasla est une expression particulière de la suite musicale, développée par différentes traditions arabes, du type nuba en Maghreb ou fasl en Syrie. Outre sa définition première qui signifie liaison, le terme wasla réfère donc à la suite musicale savante propre à la tradition égyptienne qui fut pratiquée entre le dernier tiers du XIXe siècle jusqu’aux années 1940. De nos jours, cette période est considérée comme étant l’Âge d’Or, non seulement de cette tradition musicale, mais aussi de l’art du ‘üd égyptien en solo.  

 

 

« Wasla » est une création élaborée par Tarek Abdallah proposant de renouer le lien avec l’Âge d’Or de cette tradition musicale à travers une approche personnelle de la suite musicale égyptienne, aussi bien sur le plan de la composition que de l’interprétation et de l’improvisation. 

Ce programme se compose de trois wasla, se déroulant sur trois maqäm-s/modes différents alternant des formes composées, semi-composées et improvisées.

La première wasla est composée entièrement par Tarek Abdallah en mode Bayyätï. La seconde en mode Rast en hommage à Mohamed al-Qasabgi (1892-1966), le plus grand Maître de l’art du üd égyptien au XXème siècle. Enfin, la troisième wasla est composée en mode Sikah.

 

 

Tarek Abdallah et Adel Shams el-Din, tous deux originaires d'Alexandrie, vivent en France depuis de longues années. La rencontre ne s'est faite que  récemment, au printemps 2013, mais quelle rencontre! Maîtrisant parfaitement le vocabulaire de la tradition savante égyptienne, le duo évoque l'histoire fascinante de cette musique tout en la prolongeant avec des compositions contemporaines. La forme du duo offre à ces interprètes l'heureuse liberté d'exprimer leur talent d'improvisateurs hors pair.

 

Compositeur et interprète Alexandrin né en 1975, Tarek Abdallah puise son inspiration dans l’âge d’or de l’art du oud égyptien en solo (1910-1930), qui est au centre de ses recherches musicologiques. Diplômé de la Maison du Luth Arabe du Caire en 2005, il vit à Marseille  depuis 2002 et est doctorant en Musicologie à l’Université Lumière Lyon 2. Par ailleurs, il multiplie les expériences liées à la transmission, à la diffusion et à la popularisation des savoirs liés au Luth arabe : concerts, cours, workshops, conférences dans toute la Méditerranée. Il collabore aussi avec des artistes issus du jazz, de la musique baroque, de la danse contemporaine, du théâtre et des musiques du monde classiques, traditionnelles et contemporaines

Il reçoit tout d’abord l’enseignement de Hazem Shaheen avec qui il fonde le groupe « Eskenderella » en 2000. Puis du grand Maître irakien Naseer Shamma à La Maison du Luth arabe du Caire qui lui a décerné en janvier 2005 le diplôme de Soliste et de Professeur avec le prix d’excellence. Parallèlement, il se forme auprès du grand maître et compositeur égyptien Abdou Dagher ainsi qu’au chant marocain auprès de Saïd Chraïbi et à la musique persane auprès de Dariush Talaï à l’Abbaye de Royaumont en France. En 2008 il obtient le diplôme d’Etudes Musicales (Musiques Traditionnelles – oud) de l’Ecole Nationale de Villeurbanne avec les félicitations du jury. En 2009 il est titulaire d’un Master Recherche et Professionnel en Musicologie de l’Université Lumière Lyon 2 et actuellement doctorant contractuel (chercheur) au sein de la même université. Son projet de thèse : « La virtuosité dans l’art du ‘ûd au XXe siècle », sous la direction d’Anne Pénesco.

Depuis 2012 il est aussi membre de Nonkilling Arts Research Committee .

Il a enseigné à la Maison du Luth Arabe de Constantine en Algérie, au Sultanat de Oman, au Centre Culturel égyptien de Paris ou à l’Oriental Music Summeracademy de Sulzburg en Allemagne. Il a animé des ateliers de oud dans le cadre de l’association « La Ruche » à Marseille et donne des cours particuliers. Depuis 2013 il participe au programme éducatif « Action for Hope » porté par la fondation égyptienne  « Al Mawred/Culture resource » à travers des ateliers de musique pour enfants défavorisés dans les banlieues du Caire et de Tripoli au Liban.

Tarek Abdallah se produit sur scène en solo (récital), en duo ou avec des artistes d’horizons musicaux différents comme l’Ensemble Baroques-Graffiti, Tommy Smith et Pino Iodice (jazz), Naseer Shamma & Eastern Orchestra (70 musiciens dont Ross Dali, Dhruba Gosh…), l’Orchestre de la Maison du luth arabe, Mustafa Saïd, Hazem Shaheen, Abdou Dagher (musiciens égyptiens), Saïd Chraïbi et Darius Tala’ï à l’Abbaye de Royaumont ; Cheikh Zein Mahmoud (chant soufi égyptien), Bijan Chemirani (percussion iranienne), Manu Théron (chant occitan) et actuellement avec le maître des percussions arabes Adel Shams el Din.

Il compose également pour le théâtre, pièce « La Mouette » d’Anton Tchekov, mise en scène par la Cie de L’Egrégore. Il accompagne aussi les lectures de Bernard-Pierre Donnadieu, Fanny Cottençon et Elizabeth Masse, Jacques Bonnaffé, Ariane Ascaride, Marie-Christine Barrault et Boris Terral dans le cadre du Festival Le Marathon des Mots à Toulouse. Enfin, il a accompagné l’actrice syrienne Fadwa Suleiman au Festival d’Avignon 2012.

 

 

Quelques références :

Festival de Baalbeck , Metro Al Madina Hamra (Liban), Maison des Cultures du Monde à Berlin, Festival de Guitare de Speyer (Allemagne), Grand théâtre de Constantine (Algérie), Maison du Luth Arabe au Caire, Centre Culturel Français d’Alexandrie, Centre Culturel Jésuite d’Alexandrie, Bibliothèque d’Alexandrie, le Garage à Alexandrie (Egypte), Teatro Mancinelli à Orvieto (Italie), Université du Sultan Qaboos à Masqat (Oman), Institut du Monde Arabe à Paris, Abbaye de Royaumont, Festival Les Suds à Arles, le Centre Culturel Egyptien de Paris, Rencontres Polyphoniques de Calvi, Festival Asse Arcadie, Festival d’Avignon, Festival Autres Rivages à Uzès, Cité de la musique de Marseille, Les Voix du Prieuré au Bourget-du-Lac, Festival de Radio France et Montpellier, Stanser Musiktage (Suisse) …

 

170.jpg

 

http://adelshamseldin.webs.com/ 

 

Adel Shams El-Din est un percussionniste traditionnel originaire d’Alexandrie en Egypte, né en 1950 et résidant en France. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus talentueux joueur de riqq (tambourin arabe classique) sur lequel il fait résonner tour à tour chacune des dix paires de cymbalettes métalliques qui entourent l’instrument.. Il est initié aux percussions par son grand frère Shams et monte sur scène dès l’âge de 11 ans, puis il est formé par le brillant musicologue et compositeur Fathi Guened qui lui enseigne non seulement les bases rythmiques de la percussion mais aussi les maqam arabes, et à lire la musique, sa théorie et son histoire. Il poursuit en parallèle une carrière d'ingénieur qu'il abandonnera finalement. Il fait ses débuts professionnels en 1970 à la radio d'Alexandrie et en remplaçant le grand maître Samir Ben Yamine à l’orchestre de l’Opéra d’Alexandrie en tant que soliste au riqq. Arrivé en France en 1979, il s'intègre très vite dans divers ensembles de musiques orientales, dont l’Ensemble Al-Kindî, dont il est l'un des fondateurs et avec qui il a tournée dans le monde entier. Il a également joué avec les chanteurs syriens Sabri Moudallal, Adib Al-Dâyikh, Omar Sarmini, Abed Azrie et Hamza Shakuur ; avec le grand maître du oud marocain Saïd Chraibi, avec le chanteur tunisien Lotfi Bouchnak, mais aussi avec des artistes internationaux tels que Jean-Michel Jarre, Michel Sanchez et Zakir Hussein. Il a également continué à développer ses horizons rythmiques en jouant du flamenco avec Renauld Garcia Fons ou des musiques médiévales avec Magali Imbert, jazz avec Jean Luc Fillon, ou encore des musiques occidentales folk, classique et avant-garde avec divers ensembles et orchestres en France et avec Klaus Huber à Salzburg et en Suisse.

Il a enregistré plus de 50 CD et a travaillé sur une douzaine de musiques de film. Il a également enregistré un album solo « Quarante rythmes du Moyen-Orient» (Buda Musique).

 

Album Wasla

(p) et © Buda Musique 2014  - Distribution France : Universal

Sortie le 12 janvier 2015

 

Extraits de l’album

https://soundcloud.com/buda-musique/wasla-tarel-abdallah-adel-shams-el-din

 

 

  • Reportage TV France 3 au festival Autres Rivages à Uzès 2013 :

Coup de projecteur sur deux alexandrins qui viennent de la cité antique égyptienne. Tous deux vibrent et font vibrer au rythme de la musique arabe ancienne, celle qui accompagnait jadis la poésie.

Voir la vidéo : http://languedoc-roussillon.france3.fr/2013/07/25/uzes-invitation-au-voyage-la-source-des-notes-293475.html

 

  • Mondomix aux Suds à Arles 2013

« Abrité dans une rotonde néo-classique datant de la Révolution, le temple protestant arlésien accueille l’Egyptien Tarek Abdallah et son compatriote percussionniste Adel Shams El-Din. Le programme est principalement constitué de compositions du oudiste, basées sur des cycles complexes à 12, 17 ou 19 temps, ou des adaptations instrumentales de formes chantées. La maîtrise des musiciens est telle que la performance technique est imperceptible – seule la fluidité de leurs échanges et la délicatesse des ornements interpellent. » B.M.

 

  • France Musique - concert diffusé en direct de Montpellier, 14.07.2014

Le concert Wasla du 14 juillet 2014 au Festival de Radio France et Montpellier a été diffusé intégralement en direct  sur France Musique. Présentation par Françoise Degeorges.

http://www.francemusique.fr/emission/le-concert-de-midi-et-demi-du-lundi-au-vendredi/2014-ete/journ%C3%A9e-%22M%C3%A9diterran%C3%A9e%22-en-direct-de-Montpellier

 

  • France Culture - « Continent Musiques » de Maylis Besserie, 14.07.2014

En direct au Rectorat de Montpellier – cour Soulages

http://www.franceculture.fr/emission-continent-musiques-montpellier-une-radiographie-musicale-15-2014-07-14#.U8Q93VfSX-8.facebook

 

Concert Cité de la Musique

Informations pratiques

 

 

VENDREDI 30 JANVIER 2015 // 20H30

 

Cité de la Musique

L'AUDITORIUM

4 rue Bernard du Bois 13001 Marseille

 

Tarifs : 12€ - 10 €

 

 

DISTRIBUTION

 

Tarek Abdallah [Oud],

Adel Shams El-Din [Riqq]

 

 

ORGANISATION

 

Cité de la musique de Marseille

 

SITE INTERNET

LIEN RESERVATIONS



13/01/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres