Danses Orientales, Musiques, Contes...Spectacles & Cours

Danses Orientales, Musiques, Contes...Spectacles & Cours

"ROXANE"

ROXANE

Tragédie musicale orientale adaptée de "Lettres persanes" de Montesquieu.

 

 

 

Les « Lettres persanes » est un roman épistolaire de Montesquieu, daté de 1721.

L’adaptation à la scène que propose Djamila Hanann constitue une œuvre pluridisciplinaire offrant des fusions esthétiques inattendues. Alliant danse, littérature et jeu théâtral, elle apporte un regard complètement nouveau sur l’œuvre de Montesquieu et révèle la pertinence des thèmes du roman à l’époque contemporaine.

 

 

 

   "L’œuvre de Montesquieu me permet de présenter toutes les facettes de l’exil et de la condition féminine vécus par les orientaux. Montesquieu présentait un Persan qui observe et critique la société parisienne, et j’ai fait le choix de porter mon regard sur ce Persan, sur celui qui observe. Qui est cet homme oriental et que renferme-t- il avec lui ? Cette partie de lui que sont ses femmes, comment existent-elles ? Qui sont-elles ? Que désirent- elles ?


Mon premier intérêt fut pour cette rébellion tenace de ce personnage féminin oriental, Roxane. J’appréciais de retrouver les thèmes de la condition féminine et de la quête de liberté dans une œuvre littéraire classique, résonnant comme une reconnaissance, une justification, une crédibilité supplémentaire au regard de la réalité de ma propre lutte.
J’étais séduite par la pertinence que Montesquieu eût de poser la question de la condition des femmes au sérail, même si dans le livre elle ne tient pas une place de premier plan. Une femme orientale s’identifie au discours de ces femmes et cette lecture redonne le courage de pouvoir se regarder soi-même et se questionner.

Lorsque l’on est une femme franco-algérienne née ou vivant depuis très longtemps en France, on est habitée par deux imaginaires collectifs ; l’un que l’on reçoit en héritage par nos familles et notre communauté d’origine et l’autre par la société dans laquelle on vit. Dans notre société française, il s’agit de l’imaginaire collectif familial arabe et algérien et de l’imaginaire collectif social occidental français."

Djamila Hanann, directrice artistique
Extrait de l'Entretien pour la revue "Horizons Maghrébins"
                        Solim et le Sérail                                La mort de l'amant et  Le Ballet                                                                
Roxane et Solim                Zéphis, Zachi et Zélis                                                          Rica et Usbek à Paris

                                    Zélis

Pour en savoir plus:  Site Rythmes d'Orient

 



22/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres